Afrique

Au Gabon, le gouvernement d'union nationale se fait désirer

Deux mois après la clôture du dialogue politique national, le gouvernement d'union nationale n'est toujours pas constitué.

Écouter l'audio 05:00

"Il faut que le Gabon sorte de cette situation de crise" (Casimir Oyé Mba)

Dans trois jours, le 17 août prochain, cela va faire 57 ans que le Gabon est indépendant. L’année dernière, le 26 aout, des milliers de gabonais se rendaient aux urnes pour élire un nouveau président. Une élection suivie de violences meurtrières. 
Deux mois après la clôture du dialogue politique national initié en mars par Ali Bongo, l’actuel chef de l’Etat, le gouvernement dit d'union nationale se fait toujours attendre.

Bildkombo Ali Bongo und Jean Ping Gabon (picture-alliance/dpa/E.Laurent/L.JinMan)

Stratégie de débauchage activée

L'actuel Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, pourrait être reconduit dans ses fonctions. Parallèlement, la stratégie de débauchage de nombreux leaders de l'opposition, proches de Jean Ping, se confirme. Parmi eux, Casimir Oyé Mba. Contacté par Eric Topona, l'ancien Premier ministre d'Omar Bongo Ondimba a démenti et plaide pour une réconciliation entre Ali Bongo Ondimba et Jean ing.

 

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

Albanian Shqip

Amharic አማርኛ

Arabic العربية

Bengali বাংলা

Bosnian B/H/S

Bulgarian Български

Chinese (Simplified) 简

Chinese (Traditional) 繁

Croatian Hrvatski

Dari دری

English English

French Français

German Deutsch

Greek Ελληνικά

Hausa Hausa

Hindi हिन्दी

Indonesian Bahasa Indonesia

Kiswahili Kiswahili

Macedonian Македонски

Pashto پښتو

Persian فارسی

Polish Polski

Portuguese Português para África

Portuguese Português do Brasil

Romanian Română

Russian Русский

Serbian Српски/Srpski

Spanish Español

Turkish Türkçe

Ukrainian Українська

Urdu اردو