Afrique

Le Cameroun fête l'unité dans la division

Le Cameroun célèbre ce samedi 20 mai sa 45ème fête de l'unité, alors que la crise dans la partie anglophone révèle le chemin qui reste encore à faire pour une réelle intégration du pays.

Écouter l'audio 02:02

'Unité et diversité ne sont pas incompatibles' (A. Nguelieutou)

Depuis l'alliance entre le Cameroun anglophone et le Cameroun francophone en 1961, le pays n'a jamais pu écrire un hymne unique pour l'ensemble du pays et marquer son unité par ce symbole fort. De l'hymne pratiqué du côté francophone "Ô Cameroun, berceau de nos ancêtres" à l'hymne pratiqué du côté anglophone « Ô Cameroon Thou cradle of our fathers", la mélodie est la même dans tout le pays, mais les paroles sont différentes d'une zone à l'autre. 

Une curiosité alors que le pays célèbre ce samedi 20 mai sa 45ème fête de l'unité.

Nous avons rencontré le Professeur Auguste Nguelieutou. Il est agrégé de sciences politiques et vice-doyen à la faculté des sciences juridiques et politiques de l'Université de Douala. 

 

 

 

Audios et vidéos sur le sujet

Albanian Shqip

Amharic አማርኛ

Arabic العربية

Bengali বাংলা

Bosnian B/H/S

Bulgarian Български

Chinese (Simplified) 简

Chinese (Traditional) 繁

Croatian Hrvatski

Dari دری

English English

French Français

German Deutsch

Greek Ελληνικά

Hausa Hausa

Hindi हिन्दी

Indonesian Bahasa Indonesia

Kiswahili Kiswahili

Macedonian Македонски

Pashto پښتو

Persian فارسی

Polish Polski

Portuguese Português para África

Portuguese Português do Brasil

Romanian Română

Russian Русский

Serbian Српски/Srpski

Spanish Español

Turkish Türkçe

Ukrainian Українська

Urdu اردو