Afrique

Trois soldats américains et cinq nigériens tués au Niger

Neuf militaires dont trois Américains et cinq Nigériens ont été tués dans une embuscade survenue à la frontière du Mali.

Tschad Migranten auf Trucks (picture alliance/dpa/D. v. Trotha)

Le commandement américain pour l'Afrique (Africom) a confirmé dans un communiqué que trois soldats américains et un membre d'une "nation partenaire" ont été tués au Niger au cours d'une opération anti-terroriste.

Deux autres soldats américains ont été blessés au cours de cette opération et ont été transportés en Allemagne dans l'hôpital militaire américain de Landstuhl où ils se trouvent dans un "état stable".

Des sources américaines afirment qu'il s'agit de soldats des forces spéciales des Bérets Verts.

Les soldats américains et nigériens seraient tombés dans une embuscade alors qu'ils s'étaient lancés à la poursuite d'assaillants qui venaient d'attaquer le village de Tongo, dans la région Nord-Tillabéri.

Selon une source citée par l'AFP, les soldats ont été tués dans une attaque "probablement terroriste" contre une patrouille américano-nigérienne dans le sud-ouest du Niger.

Le Niger a été frappé par une attaque "terroriste" ayant fait un "nombre important de victimes", a déclaré le président nigérien Mahamadou Issoufou.

"Notre pays vient une fois de plus de faire l'objet d'une attaque de groupes terroristes, attaque qui s'est soldée malheureusement par un nombre important de victimes", a-t-il déclaré à l'ouverture du Forum des Premières dames de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) à Niamey.

Le porte-parole du ministère de la Défense nigérien devrait faire une déclaration dans la soirée à la télévision nationale.

Base de drones américains

C'est la première fois qu'une présence de soldats américains est reconnue dans la zone, où les attaques visent généralement des positions de l'armée nigérienne et des camps de réfugiés.

Les Américains sont présents au Niger, notamment sur l'aéroport d'Agadez avec une base gérant des drones qui surveillent la zone sahélienne.

En plus de cette base, des forces spéciales américaines et des instructeurs sont présents dans le pays depuis les années 2000 pour former les militaires nigériens.

Selon l’AFP, ces soldats effectuent des missions dans tout le pays, à Niamey mais aussi à Diffa, au sud-est du pays, une zone où sévit le groupe islamiste nigérian Boko Haram. 

Audios et vidéos sur le sujet

Albanian Shqip

Amharic አማርኛ

Arabic العربية

Bengali বাংলা

Bosnian B/H/S

Bulgarian Български

Chinese (Simplified) 简

Chinese (Traditional) 繁

Croatian Hrvatski

Dari دری

English English

French Français

German Deutsch

Greek Ελληνικά

Hausa Hausa

Hindi हिन्दी

Indonesian Bahasa Indonesia

Kiswahili Kiswahili

Macedonian Македонски

Pashto پښتو

Persian فارسی

Polish Polski

Portuguese Português para África

Portuguese Português do Brasil

Romanian Română

Russian Русский

Serbian Српски/Srpski

Spanish Español

Turkish Türkçe

Ukrainian Українська

Urdu اردو