La Cour pénale spéciale suscite beaucoup d'espoir en RCA

Écouter l'audio 02:05
Now live
02:05 min
17.02.2017

"Il faut enquêter sur des groupes armés encore actifs" (Fl...

L'institution doit juger les auteurs de graves violations des droits humains perpétrés en Centrafrique depuis 2003. La nomination de son procureur, mercredi, est considérée comme un pas vers la paix et la justice.

La Cour pénale spéciale qui se met progressivement en place doit juger les violations des droits humains commises dans le pays depuis 2003. Mercredi, une étape de plus a été franchie avec la signature du décret de nomination du procureur spécial en la personne du colonel Toussaint Muntazini Mukimapa, originaire de RDC. A Bangui, ce geste est vu comme une avancée vers la paix et la restauration progressive du système judiciaire centrafricain, affaibli par la récente crise militaro-politique que connaît ce pays.



Cliquez sur l'audio pour écouter les explications de Jeff Murphy Barès à Bangui 

Sur le même thème

Dossier thématique