Lubumbashi : des candidats aux provinciales rejettent les résultats

Now live
01:54 min
11.01.2019

"Nous n'accepterons pas que la victoire nous soit volée." ...

La Céni a publié les résultats des élections provinciales alors même que les opérations de compilation n'étaient pas terminées ou n'avaient pas débuté à Lubumbashi. Ce qui laisse redouter une fraude massive.

Les résultats des élections provinciales devraient être en train d’être égrenés, province par province, circonscription par circonscription.

La publication des résultats de cette provinciale par la Céni en a donc surpris plus d’un et fait redouter une fraude massive. Georges Mawine, un candidat malheureux à ces élections explique sa stupéfaction.

"La compilation était prévue aujourd'hui à huit heures. Les témoins des tous les mouvements politiques, y compris ceux de la majorité, nous avons été tous surpris à quatre heures du matin, Nangaa était en train de proclamer déjà les députés provinciaux de l'ex-province du Katanga."

Pour le candidat, la Céni n'a pas respecté le délai. "On proclame les résultats au moment où la compilation n'est pas encore faite! Nous sommes surpris, y compris madame la secrétaire exécutive de la Céni. Elle est surprise parce qu'elle nous a demandé d'être le matin au centre de compilation", affirme Georges Mawine, dont le nom n'a pas figuré parmi les élus de la circonscription de Lubumbashi.

Dossier thématique

Comme lui, Xavier Kazembe, témoin du candidat Nazem Nazembe proclamé élu, a été surpris de la publication des résultats pour les élections provinciales dans sa circonscription.

"Nous nous attendions à la publication des résultats provisoires de l'élection présidentielle, mais quand on a annoncé les résultats de l'élection provinciale, c'était une surprise pour moi. Entant que témoin de notre plateforme, nous étions encore en train de faire la compilation pour les élections législatives provinciales et nationales et le fait qu'on ait dit que les résultats étaient déjà prêts et qu'il fallait les annoncer, ça nous a surpris qu'on s'en tienne à la version électronique des résultats", dit le témoin de Nazem Nazembe, proclamé élu.

Pour Georges Mawine, ces résultats sont contestables. "Nous ne pouvons pas accepter que la victoire nous soit volée."

Pour Xavier Kazembe, dont le candidat est élu, les résultats reflètent malgré tout la réalité.

"Par rapport aux résultats je ne crois pas qu'il y ait trop de changements. Quand on essaie de se référer à la tendance qu'il y a eu depuis le jour de l'élection et de tout ce qu'on a vu pendant le dépouillement, je crois qu'il n'y a pas eu trop de changements."

Certains candidats députés, avec plus de voix, n'ont pas été proclamés élus parce que leurs partis n'ont pas atteint le seuil exigé par la loi électorale, alors que d'autres avec peu de voix l'ont été.

Suivez-nous