Présidentielle en RDC : Félix Tshisekedi croit en sa victoire

Écouter l'audio 16:29
Now live
16:29 min
06.12.2018

"Élu président, je vais redresser la RDC" (Félix Tshisekedi)

Le président de l’UDPS, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, Félix Tshisekedi sillonne l’est de la RDC pour convaincre les électeurs de voter pour lui, le 23 décembre, lors de la présidentielle.

Accompagné de son allié Vital Kamerhe, le président de l’UNC, Union pour la nation congolaise, Félix Tshisekedi a enchaîné des meetings jeudi (06 décembre 2018), dans plusieurs villes du Sud-Kivu. "Avec moi comme président de la République, l'enseignement sera gratuit, moi comme président de la République, la santé sera gratuite. Votez également pour nos candidats députés nationaux pour être majoritaire au parlement et faire de Vital Kamerhe premier ministre de ce pays. Je vous demande de voter aussi pour nos députés provinciaux, et nous aurons des gouverneurs et vices gouverneurs de l'UDPS et de l'UNC", a en substance déclaré  Félix Tshisekedi, aux populations  Kavumu (province du Sud-Kivu dans l’est de la RDC).

Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi ont appelé leurs électeurs à demeurer vigilant pour déjouer les manœuvres de fraudes le 23 décembre prochain.


Au cours d’une interview exclusive qu’il a accordée à la DW, Félix Tshisekedi, a abordé plusieurs sujets liés à l’actualité électorale en RDC : le retrait de sa signature ainsi que celle de Vital Kamerhe de l’accord de Genève signé le 11 novembre dernier, la polémique relative à l’usage ou non de la machine à voter, ses chances de remporter la présidentielle du 23 décembre et la question du rapatriement  dans son pays  de la dépouille  de son feu père, Etienne Tshisekedi, décédé le 2 février 2017 à Bruxelles (Belgique).

Dossier thématique

Pour écouter l’intégralité de l’interview, cliquez sur la photo (ci-dessus)