RDC: Franck Diongo libre, mais combatif

Now live
06:46 min
27.03.2019

"J’étais en captivité" (Franck Diongo)

Incarcéré depuis décembre 2016, l’opposant Franck Diongo a été libéré le 16 mars dernier. Il était poursuivi pour arrestation et détention arbitraire de trois militaires de la garde présidentielle.

Le président du Mouvement lumumbiste progressiste (MLP)  qui a bénéficié d’une grâce présidentielleétait poursuivi pour arrestation et détention arbitraire de trois militaires de la garde présidentielle. Des faits qu’il a toujours niés.

Juste après sa libération, le désormais ex prisonnier s’est rendu au siège de l’UDPS, Union pour la démocratie et le progrès social, la formation du président Félix Tshisekedi. Il y a rendu un hommage à l’opposant Étienne Tshisekedi, décédé en février 2017 à Bruxelles en Belgique.


Franck Diongo dit être éprouvé par les trois années de détention, mais accorde son pardon à ceux qui l’ont privé de sa liberté.

Dossier thématique

 Au micro d’Eric Topona, Franck Diongo, qui se définit comme un prisonnier politique, revient aussi sur ses conditions de détention à la prison centrale e Makala de Kinshasa.

Cliquez sur l’image ci-dessus pour écouter l’interview.

Suivez-nous